Back to top
Inscrivez-vous à la newsletter
The subscriber's email address.

Corfou, la plus italienne

Tout au nord des îles Ioniennes
www.visitgreece.gr/en/greek_islands/ionian_islands/corfu

Curieuse Corfou, qui ne ressemble pas aux autres îles grecques. Avec environ 600 km² de superficie, elle est très vaste, contrairement aux Cyclades, par exemple. Et puis elle a été longtemps sous domination vénitienne, et même conquise un temps par Napoléon. D’où l’architecture particulière de sa ville principale, également nommée Corfou, classée au patrimoine mondial par l'Unesco : on se croirait en Italie, avec les ruelles pavées bordées de maisons colorées. Et même à Paris, rue de Rivoli, sous les arcades du Liston, bâti au début du XIXe siècle par les Français, sur le côté de la Spianada, la vaste place principale. Cette dernière est située entre les deux forteresses qui protègent la cité. Hors les murs, la balade vaut également le détour… Elle mène d’abord à Kanoni, à quelques kilomètres au sud de la ville : la carte postale de Corfou par excellence, avec un monastère d’un blanc immaculé posé sur une petite presqu’île. Très touristique mais très photogénique aussi ! Pour être épargné par la sur-fréquentation des visiteurs, il faut s’enfoncer à l’intérieur des terres, plus bucoliques et authentiques. On y trouve des montagnes, des forêts, un chemin de randonnée qui traverse Corfou du nord au sud, sur plus de 200 km, et de nombreux villages pleins de charme : Pelekas, Sinaradès, Pendati… et bien d’autres bourgs hauts perchés, offrant de superbes panoramas sur la mer tout en bas. Celle-ci est bordée de jolies plages de sable fin, certes souvent bondées. L’une des plus belle, c’est Agios Gordis, dominée par d’impressionnantes falaises.

Crédit photo : Milos Vucicevic